Instruction

Les Rangers canadiens sont considérés comme formés dès leur enrôlement en raison de la reconnaissance des faits suivants :

  • Ils possèdent les connaissances et l’équipement personnel nécessaires pour assurer leur survie sur leur terrain et y intervenir efficacement;
  • Ils connaissent bien la population, les industries, le terrain, le climat et les autres particularités de leur région;
  • Ils sont en mesure de reconnaître, d’observer et de signaler la présence de tout navire, aéronef ou incident inhabituel dans leur région;
  • De l’avis du commandant du Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (GPRC), ils possèdent des compétences utiles pour accomplir des tâches dans leur région.

Les Rangers canadiens peuvent choisir de participer à deux cours de formation individuelle optionnels :

  1. Programme d’initiation de base à la vie militaire (10 jours), qui comprend :
  • Connaissances générales du service militaire à l’intention des Rangers canadiens;
  • Comment être un bon patrouilleur;
  • Les avantages et les exigences administratives des Forces armées canadiennes;
  • Comment se servir du fusil militaire;
  • Techniques de brousse et premiers soins.
  1. Cours de chef de patrouille à l’intention des Rangers canadiens (10 jours), qui comprend :
  • Diriger une patrouille;
  • Effectuer les tâches administratives liées à la patrouille; et
  • Diriger les entraînements au champ de tir pour armes légères.

Les Rangers canadiens doivent également participer chaque année à une instruction collective de douze jours sur le maintien en puissance de la patrouille. Dans le cadre de cette instruction, des cours de niveau avancés sont offerts, notamment : les premiers soins, les évacuations en cas d’inondation ou d’incendie, la recherche et sauvetage, l’aide aux sinistrés, les communications, des exercices au tir de précision, l’orientation et l’installation de bivouac. Bien qu’ils agissent à titre de guides ou d’experts sur le terrain lors des manœuvres tactiques ou des autres opérations des Forces armées canadiennes, ils n’ont pas suivi d’instruction sur le plan tactique.

Date de modification :